29Jan2019Messenger, Instagram et Whatsapp, bientôt, dans une seule applicationFacebook planifie d’intégrer les trois grands réseaux de messagerie Messenger, Instagram et Whatsapp dans une seule infrastructure technique.

D’après un article publié vendredi dernier, dans le journal de New York Times, Mark Zuckerberg, le directeur général de Facebook, planifie d’intégrer les trois grands produits Facebook Messenger, Instagram et Whatsapp dans une seule infrastructure technique.

Une décision qui prévoit lier techniquement les plus grands réseaux de messagerie et affecter un nombre total de 2.6 milliards d’utilisateurs par mois. Toutefois, rien ne changera en apparence dans les trois applications.

Cette nouvelle infrastructure technique prévue s’avère une bonne nouvelle pour Facebook qui aura un meilleur contrôle sur ses utilisateurs surtout après la déclinaison de leur nombre sur Messenger, contrairement à Instagram et Whatsapp qui continuent à en avoir de plus en plus.

D’ailleurs, d’autres tentatives en vue d’augmenter le nombre d’utilisateurs sur Facebook Messenger ont déjà eu lieu avant cette décision, avec les dernières mises à jour de ce service de messagerie.

Quelles sont les attentes des utilisateurs ?

Une chose est sûre est que, si cette histoire d’infrastructure verra réellement le jour, les utilisateurs de Facebook Messenger, Whatsapp et Instagram ne peuvent s’empêcher de s’inquiéter. Une réalité à laquelle Facebook doit se confronter surtout après les dernières difficultés qu’il a rencontrées au sujet de la confidentialité de données.

Cependant, cette migration technique planifiée trouvera son utilité auprès des marques/entreprises qui parviendront à mieux mener leurs campagnes publicitaires grâce à un seul profil pour les trois applications.

Dans tous les cas, des problèmes de sécurité et de confidentialité doivent être absolument résolus afin de pouvoir parler d’une solution avantageuse pour toutes les parties.

Toutefois, cette planification nous met un peu dans le doute surtout si l’on savait que Mark a déjà promis de « laisser à côté » les applications Whatsapp et Instagram, une fois acquises par Facebook. Alors qu’il ne tiendrait pas ses promesses et s’orienterait vers ces applications pour redonner du poids à Facebook Messenger, devrait-on se douter de ses promesses de confidentialité ?

Nom
Entreprise
Email
Telephone
Message
(*) Champs obligatoires
Envoyer